Association Recherche & Rencontres
1, Avenue du 11 Novembre - 19100 BRIVE


          05 55 23 49 95 - 05 55 24 42 42 -                    : r&r19@wanadoo.fr

       Idées noires - Suicide

Ne nous méprenons pas et ne sous-estimons jamais les idées noires, souvent banalisées dans le langage courant, mais pour le dépressif accablé par ces pensées inouïes, idée noire veut dire idée de suicide.

Les idées suicidaires ne naissent pas au hasard, et font souvent suite à une crise ou un passé traumatique.

Ces idées noires accompagnent souvent un vécu dépressif, une perte de confiance en soi, un harcèlement, un état d'isolement, et peuvent conduire au suicide.

Le suicide (meurtre de soi-même) est un grave problème de santé publique, touchant les jeunes, les adultes, les personnes âgées.

En France, toutes les 40 minutes, une personne fait une tentative de suicide qui nécessite son hospitalisation.

              Six idées fausses sur le suicide :

     Les personnes qui se suicident ont de graves troubles mentaux  
> Faux : 70% d'entre elles ne présentent pas de troubles mentaux       

     On ne peut pas faire de prévention du suicide car il est imprévisible
> Faux : 80 % des suicidants/suicidés avertissent quelqu'un avant de passer à l'acte              (médecin, proche)

     Les personnes qui parlent de leur intention de se suicider ne le font que       pour attirer l'attention
>Faux : Il faut toujours prendre ces menaces au sérieux. Elles révèlent une grande              souffrance qui précède souvent un passage à l'acte.

      Quand quelqu'un veut vraiment mourir, il ne se rate pas
> Faux : 40 % des suicidants récidivent après la première tentative, avec des moyens à              chaque fois plus radicaux pour valider leur geste précédent.

      Le suicide est un choix personnel : on n'a pas à intervenir
> Faux : Le suicide n'est pas un choix mais une absence de choix. La personne croit,               à tort, qu'il n'y a pas d'autre solution pour arrêter de souffrir.

      Parler du suicide peut inciter les gens à se suicider
> Faux : En parler calmement permet, au contraire, de dénouer les crises et de              proposer de solutions. Les pays qui ont fait des campagnes d'information ont              vu leur taux de suicide diminuer.

                   Signes précurseurs :

C'est la présence simultanée de plusieurs des facteurs suivants (au moins 4), le caractère inhabituel et leur persistance dans le temps, qui sont la marque d'un danger suicidaire potentiel :

    Messages directs ou indirects sur la mort et le suicide

    Changements brusques de l'humeur et du comportement

   Troubles inhabituels du sommeil et de l'alimentation

   Fatigue importante ou hyperactivité compulsive

   Perte de goût pour les centres d'intérêts habituels

   Isolement, coupure soudaine avec l'entourage

   Désinvestissement brusque du scolaire/professionnel

   Consommation abusive de l'alcool, drogues, médicaments

   Négligence soudaine de l'apparence et de l'hygiène

   Dons inhabituels d'objets qui lui sont chers

 

… " C'est parce qu'il y a trop de rendez-vous manqués

entre les vivants

que certains n'envisagent plus que le rendez-vous

avec la mort. "

 

N'hésitez pas à contacter le Centre Recherche & Rencontres